• Français
  • English
  • Français
  • English

Biographie

Née à Lausanne, en Suisse, le 15 avril 1987 d’une mère Libanaise et d’un père Suisse, Kimka porte dans le sang le mélange de deux cultures. Très tôt attirée par la musique, Kimka, parolière, compositrice, interprète, fait ses premières gammes à l’âge de cinq ans. Pour elle, la musique est synonyme d’évasion.

En effet, bien qu’atteinte d’une maladie génétique (cousine de la myopathie), elle en fait un atout porteur d’un message pour abolir les barrières entre personnes handicapées et valides.

C’est en 2005 qu’elle démarre officiellement sa carrière en enregistrant ses premiers duos « Quand on veut, on peut », sa devise, et « Marcher dans son cœur » avec Kareen Antonn au profit du Téléthon Suisse.

Au printemps 2007, Kimka rejoint Little Dreams, Fondation créée par Phil et Orianne Collins au bénéfice de jeunes talents des domaines artistique et sportif. Elle crée alors un single intitulé « No difference », vendu en faveur de « No difference », programme de la Fondation spécialisé pour les talents atteints d’un handicap. Kimka en deviendra la marraine.

En octobre 2009, elle participe à l’élection de Miss handicap.

En début d’année 2013, toujours habitée par de nouveaux défis à relever et de nouvelles causes à soutenir, Kimka écrit, co-compose et enregistre un single intitulé « Petit papillon », vendu en faveur de l’association « SOS Villages d’Enfants » du Liban. Sans pour autant occulter la chanson française, Kimka sort en juin 2013, son 1er album intitulé « Amal’s journey » qui signifie « Le voyage de l’espoir », dans un répertoire aux couleurs du monde. Toujours en 2013, elle écrit, co-compose et interprète « Le Cirque de Chacun », exploitant la magie du cirque pour rapprocher petits et grands, personnes valides et en situation de handicap. Elle l’interpréta à l’occasion du 10ème anniversaire de No difference (constituée en association depuis) qui eut lieu au Cirque Knie, cirque national Suisse.

Au début 2014, Kimka compose le titre « Sakuranbo », toujours au profit de l’association « No difference », et l’interprète au Palais omnisport de Paris Bercy devant 18’000 spectateurs, à l’occasion   du 29ème Festival des arts martiaux de Paris. Peu après, elle écrit, co-compose et interprète, entourée de ses deux filleuls, Mikael et Salma, « Petit homme », une chanson sur le thème de l’autisme qui fut vendu en faveur de l’association « Autisme Suisse Romande ».

En 2015, elle sort son deuxième album, intitulé « Quelques notes de musique ». Il s’agit d’une compilation de 17 titres personnels, mêlant la chanson française et la pop.

En mars 2016, Kimka crée une version plus électro de son titre « Sakuranbo », qu’elle interprète, accompagnée de ses filleuls, une nouvelle fois au palais omnisport de Paris Bercy, toujours dans le cadre du Festival des arts martiaux de Paris, en faveur de l’association « No difference ». Aujourd’hui, Kimka continue de se produire régulièrement entre la Suisse et la France dans le but de soutenir des causes et de faire tomber de nouvelles barrières. Elle s’essaie aussi à un autre style d’écriture en publiant un conte mettant en valeur le dépassement de soi et l’amour du prochain.  Il sera très prochainement disponible sur le net, selon des modalités qui seront bientôt communiquées. Une déclinaison musicale est également en cours.